Association saints Pierre et Paul

Association saints Pierre et Paul

Le 15 Septembre 1970, Paul VI dissout les Corps militaires pontificaux, dont la Garde palatine d’honneur. Celle-ci avait été constituée par Pie IX, en 1950, pour réunir dans la Maison du pape une délégation des fidèles de Rome qui désiraient manifester au Siège apostolique leur fidélité inconditionnelle.

Les membres du corps militaire désormais dissout furent ainsi invités à adhérer à un nouvel organisme – L’Association Saints Pierre et Paul – dont le statut sera approuvé par le Pape en 1971. Paul VI désirait ainsi que la nouvelle association « conserve, renforce, adapte et développe » les caractéristiques spécifiques et exemplaires de la Garde palatine, comme l’a souligné Jean-Paul II à l’occasion du 10e anniversaire de l’association. 

L’Association Saints Pierre et Paul, qui a célébré en 2006 trente-cinq ans d’activité, est formée de catholiques résidant à Rome (professionnels, artisans, étudiants, enseignants, employés, etc.) qui, en plus de leurs propres engagements familiaux et professionnels, consacrent leur temps à différentes activités structurées de bénévolat , « dans le désir d’unir un témoignage de vie chrétienne, d’apostolat et de fidélité au Siège Apostolique » (art. 1 des Statuts).

L’histoire de la Garde palatine remonte d’ailleurs à des origines lointaines, avec la fusion des deux Corps armés de la Milice Urbaine et de la Garde civique d’élite, eux-mêmes étant la continuation d’autres formations qui se sont succédées à partir du IVe siècle au service du Siège apostolique et de la personne du Saint-Père. On peut donc dire que a Garde palatine et en quelque sorte l’association qui en a actualisé les valeurs et le service de bénévolat sont les héritières des anciennes Cohortes urbanae, et peut-être aussi de la Militia Sancti Petri, auxquelles les papes avaient recours pendant le haut Moyen Age.


Page 1 de 3
« Précédente 1 2 3 Suivante »