REOUVERTURE DE LA BIBLIOTHÈQUE APOSTOLIQUE VATICANE

REOUVERTURE DE LA BIBLIOTHEQUE APOSTOLIQUE VATICANE  

C'est au IVème siècle que l'on peut trouver les origines de la Bibliothèque Vaticane (BAV), époque à laquelle on fait remonter le scrinium de l'Eglise romaine qui servait à la fois de bibliothèque et d'archives. On doit au Pape Eugène IV le premier inventaire de la BAV, premier noyau de 350 codes grecs et latins dont héritera ensuite son successeur Nicolas V qui l'enrichit considérablement avec l'acquisition ultérieure de manuscrits et la transcription d'autres. A sa mort, cette collection pontificale est la plus grande d'Europe avec près de 1500 codes. C'est seulement avec Sixte IV et sa Bulle Ad decorem militantis Ecclesia (1475) que l'ensemble des codes devient une vraie bibliothèque moderne dotée de collections, d'acquisitions de fonds et de revenus. En 1587, Sixte V chargea l'architecte Domenico Fontana de la construction des fondations d'un nouvel édifice, plus grand. Le bâtiment qui abrite aujourd'hui encore la bibliothèque se dresse sur les escaliers qui séparent la Cour du Belvédère de celle dite aujourd'hui de la Bibliothèque. A l'étage supérieur se trouve la grande salle à deux nefs, dénommée salon de Sixte, et destinée à contenir les collections. En 1738, la Bibliothèque s'enrichit de collections artistiques grecques et romaines et surtout du Médaillier du Cardinal Albani qui était alors la deuxième plus grande collection existante après celle du roi de France. Léon XIII entama ensuite un processus de modernisation avec le Préfet Franz Ehrle à qui l'on doit l'adoption de règles de catalogage qui restèrent en vigueur jusqu'en 1985, année de la création d'un catalogue informatique. Après plus de trois ans de travaux de restauration, la Bibliothèque rouvrira au public le 20 septembre 2010.