750e ANNIVERSARIE DU MIRACLE DE BOLSENA

750e ANNIVERSARIE DU MIRACLE DE BOLSENA  

Selon la tradition, un jour de l’été 1263, un prêtre de Bohême dénommé Pierre s’était rendu en pèlerinage à Rome dans l’intention d’apaiser ses doutes sur sa foi, à l’origine d’une crise dans sa vocation. Au cours de son voyage de retour, et rassuré dans sa foi après avoir prié sur la tombe de l’apôtre Pierre, il s’arrêta pour célébrer une messe dans l’église SainteChristine à Bolsena. Alors qu’il effectuait le rite eucharistique, du sang se mit à couler miraculeusement de l’hostie, et le prêtre, profondément troublé, enveloppa le tout dans le corporal et les tissus de lin sacrés et sortit du sanctuaire. Reprenant son sang-froid, il se rendit à Orvieto où résidait le Pape de l’époque, Urbain IV, pour lui faire part de ce qu’il s’était passé. Le Pape, en vue d’éclairer les affirmations du religieux, envoya immédiatement l’évêque Jacques sur le lieu du prodige. À son retour, les reliques du miracle furent portées en procession par toute la Cour papale dans les rues de la ville où, entre temps, étaient accourus des milliers de fidèles. Cet évènement est à l’origine de la construction du Dôme d’Orvieto où est conservé le corporal taché de sang. Le 11 août 1264, le miracle fut officiellement reconnu par le Pape Urbain IV avec la Bulle «Transiturus de hoc mundo» promulguée d’Orvieto. Un détail de l’œuvre de Raphaël, connue comme la «Messe de Bolsena» (Chambres de Raphaël, Musées du Vatican), reproduit dans un feuillet philatélique, commémore les 750 ans de ce miracle.